Rumford et le Calorique

Benjamin Thompson, Ministre Bavarois de la Guerre, entra dans l'atelier pour superviser la production de nouveaux canons.  Vous l’avez d’emblée remarqué, Benjamin Thompson n'est pas vraiment un nom bavarois et, à dire vrai, Thompson n'était pas un citoyen bavarois puisqu’il était né dans les colonies britanniques en Amérique du Nord.

 Mais au moment où il entrait dans l'atelier, les colonies britanniques en Amérique du Nord n’existaient plus  – les événements dont nous allons parler eurent lieu vers la fin du 18ème siècle. Pendant la révolution américaine, Thompson avait servi d’espion au profit des britanniques, par conséquent, il dut partir lorsque le vent tourna en faveur des insurgés américains… Comment un nord-américain loyal aux anglais put devenir Ministre de la Guerre en Bavière est une autre histoire que celle que nous voulons ici raconter.  Par contre, ce qui est important à savoir, c’est que la supervision de la production d'armes faisait partie des fonctions d'un Ministre de la Guerre, à cette époque-là, en tout cas

L'Europe était sur le pied de guerre après la Révolution française et par la suite, (mais les Européens ne le savaient pas encore), l’accession au pouvoir de Napoléon, ressentie comme une menace par tous les monarques européens,  mit le vieux continent à feu et sang. Dans ce contexte, le contrôle de la fabrication d’armes, et en particulier de canons, était une opération de routine prise plus au sérieux que jamais. C’est ainsi que ce jour-là, Benjamin Thompson devait se rendre à l'atelier pour s'assurer que le travail se déroulait efficacement  et que les armes présentaient la qualité prévue.

  • Ressources pour conter la science

  • Ressources historiques

A Sources
Rumford, Benjamin Count of: An Inquiry Concerning the Source of the Heat Which is Excited by Friction. By Benjamin Count of Rumford, in: Philosophical Transactions of the Royal Society of London 88 (01.01.1798), S. 80–102, available online:  http://www.jstor.org/stable/106970.
Rumford, Benjamin Count of: An Inquiry Concerning the Weight Ascribed to Heat, in: Philosophical Transactions of the Royal Society of London 89 (01.01.1799), S. 179–194, available online:  http://www.jstor.org/stable/107032.

B Travaux
Brown, G. I.: Scientist, Soldier, Statesman, Spy - Count Rumford: ¬The Extraordinary Life of a Scientific Genius. Stroud (Gloucestershire): Sutton 1999.
Brown, S. C.: Count Rumford: Physicist Extraordinary. Westport, Conn.: Greenwood Press 1979.
Goldfarb, Stephen J.: Rumford’s Theory of Heat: A Reassessment, in: The British Journal for the History of Science 10, Ausgabe 01 (1977), 25, available online:  http://www.journals.cambridge.org/abstract_S0007087400015090.
Heering, Peter: An Experimenter’s Gotta Do What an Experimenter’s Gotta Do—But How?, in: Isis 101, 4 (01.12.2010), 794–805, available online: http://www.jstor.org/stable/10.1086/657478

  • Histoire et toutes les ressources (ZIP-Download)

 

Voir aussi