Devenir conteur - Mode d’emploi

Conseils utiles pour raconter une histoire (adapté de M. Clough, 2010)


1.    Ayez une histoire intéressante à raconter. La clé de la narration c’est de fournir aux auditeurs une bonne histoire. Si votre histoire ne vaut pas la peine d’être écoutée, personne n’écoutera. Concentrez-vous sur votre public. Vous n’allez certainement pas raconter une histoire d’horreur à des enfants! De même, vous ne devriez pas raconter une histoire trop enfantine aux plus âgés. Trouvez une histoire correspondant à vos auditeurs.

2.    Mémorisez l’histoire de base. Si votre histoire contient un dialogue, vous n’avez pas besoin de mémoriser le dialogue mot pour mot, juste de connaitre l’essentiel.

3.    Utilisez des mouvements des mains pour accentuer l’histoire. Vous captiverez ainsi l’attention des auditeurs en plus de rendre l’histoire excitante. Les mouvements des mains devraient être incorporés quand le conte le demande. Par exemple, s’il est écrit « L’arbre était plus haut que le ciel », vous pourriez montrer le ciel du doigt.

4.    Utilisez des expressions faciales. Si un personnage dans l’histoire est triste, par exemple, froncer les sourcils. Si un personnage est heureux, un sourire fera l’affaire. Faites également attention au ton de l’histoire ( ? pas de meilleure traduction pour le moment). Laissez le ton de l’histoire paraitre à travers vos expressions.

5.    Permettez à votre voix d’être expressive. Attribuez différentes voix aux personnages. Si le ton de l’histoire est effrayant, les voix graves sont parfaites.

Dans un conte simple, concentrez-vous sur votre audience. Si votre audience se constitue de jeunes enfants, utilisez des voix aimables. Les enfants plus âgés peuvent préférer une narration plus marrante. Augmenter le volume de votre voix pour les parties excitantes, ensuite diminuez-le soudainement juste avant le moment le plus excitant.

6.    Ajoutez des détails. Une fille avec des cheveux bruns et des yeux bleus pourrait être présentée dans votre histoire comme une jeune fille aux cheveux bruns dorés et aux yeux aussi bleus qu’une rivière. Exagérer les petites choses dans une histoire peut donner un effet impressionnant.

7.    Entrainez-vous à l’avance. Avant de raconter votre histoire, faites un essai. Vous pourriez vouloir vous enregistrer sur vidéo ou le faire devant un miroir afin de voir les imperfections dans votre narration. Après avoir visionné la vidéo de votre narration, coupez le son afin de ne plus faire attention qu’aux aspects visuels. Avez-vous utilisé les mouvements des mains? Vérifiez également vos expressions. Maintenant, fermez vos yeux et écoutez juste l’histoire. Comment est votre articulation? Avez-vous utilisé “ahhs” ou “euh”? Adaptez votre narration en fonction de vos observations.

 

Autres conseils:

  • Vous pourriez vouloir utiliser des poupées, des images ou des jouets pour rendre votre histoire plus vivante. Ceci peut également être utile pour aborder des questions sensibles car cela détourne l’attention de vous, le narrateur.
  • Entrainez-vous à raconter vos histoires à des non-experts. Est-ce compréhensible ? Est-ce que cela répond à vos attentes ?

 

Recherches avancées:

 

Voir aussi:

Apprentissage en ligne sur le S@TM pour les professeurs