Créativité

L’entreprise scientifique est hautement créative.

 

La créativité en sciences est manifeste pour ceux qui pratiquent la science, mais pour les autres, la science apparaît tantôt comme trop rigide et guidée par des règles qui ne peuvent être ni comprises ni remises en question, tantôt comme une activité qui ne laisse aucune place à l’approche et aux compétences particulières de l’individu.  Cette méprise est d’autant plus problématique qu’elle ne rend pas la profession scientifique attrayante.

Les histoires où cet aspect joue un rôle sont :

 Comment prouver que le RIEN peut EXISTER?  Cette histoire vous présente von Guericke, le maire de la ville allemande de Magdebourg et son combat, perdu d’avance, pour prouver l’existence du vide.
Von Guericke et le vide

 Irène Joliot-Curie et son mari Frédéric manquèrent par deux fois d’annoncer une découverte qui, une fois annoncée par leurs concurrents, assurèrent à ces derniers un Prix Nobel. En 1935, un Prix Nobel vient enfin récompenser la rigueur de leurs capacités d’observation et leur permet de montrer comment l’homme est capable de produire de nouveaux éléments radioactifs.
Irène Joliot-Curie et la radioactivité artificielle

 L’établissement de l’équivalent mécanique de la chaleur fut décisif pour fonder la première loi de la thermodynamique, qui énonce la conservation de l’énergie. Deux histoires qui mettent l’accent sur des aspects différents du travail scientifique décrivent les expériences par lesquelles Joule put déterminer le rapport entre la chaleur et le travail mécanique.
Joule et l’énergie
 
 En 1777, le professeur Georg Christoph Lichtenberg découvre des figures singulières qui se forment autour des électrodes des appareils électriques ou près des points d’impact de la foudre.  Un groupe de jeunes gens s’interroge sur les marques étranges inscrites sur la peau de l’un des leurs, et sont bien heureux de pouvoir entendre le célèbre professeur lui-même démontrer expérimentalement comment se forment ces motifs électriques.
Lichtenberg et l’électrophore
 
 Lorsqu’Emma Muspratt, la fille de l’un des amis de Liebig devint tellement malade qu’elle ne pouvait même plus s’alimenter, Justus von Liebig essaya de produire un extrait de viande qu’elle puisse boire. Le résultat fut le précurseur de nos cubes bouillon.
Liebig et la nutrition
 
 « Le tristement célèbre scorbut », sans doute la maladie la plus connue dont les marins de tous les temps ont souffert… James Lind, médecin de la marine, put déterminer la cause du scorbut en usant d’une approche systématique : une étude expérimentale comparative sur ses patients.
Lind et le scorbut
 
 Suivez Marie Curie, depuis ses études prometteuses alors qu’elle est née et élevée dans des conditions difficiles, jusqu’à devenir la femme de sciences la plus renommée du XXème siècle. En particulier, attardez-vous sur l’œuvre de sa vie, la découverte d’éléments radioactifs jusque là inconnus.
Découverte de deux éléments radioactifs: Marie Skłodowska-Curie
 
 Le nombre grandissant des éléments constitue un défi pour les chimistes en ce milieu de 19ème siècle. Ils se posent en outre la question de savoir s’il se trouve encore des éléments à découvrir… Un Russe résout une partie de l’énigme avec une approche tout à fait originale.
Mendeleïev et le Système Périodique
 
 L’usage direct de l’énergie solaire est connu depuis plus longtemps qu’on ne le pense.  Cette histoire vous conte les développements précoces des premiers fours solaires ainsi que les raisons politiques et économiques qui expliquent que cette technologie propre ne fut pas diffusée alors.
Mouchot et le cuiseur solaire
 
 Le ministre bavarois de la guerre, Benjamin Thompson, doit trouver comment nourrir ses troupes à l’économie. Mais les pommes de terre, qui pourraient constituer la solution, ont mauvaise réputation.
Rumford et la nutrition
 
 Maria Sibylla Merian commença à observer les cocons des chenilles en les dessinant dès l’âge de 13 ans.  Dix-neuf ans plus tard, elle publia son premier ouvrage dans lequel elle expose les principes de la métamorphose, l’illustrant de nombreux dessins.  Quelques pistes sur la façon dont naquit la vocation de Sybilla pour l’illustration naturaliste et l’observation des chenilles et papillons.
Sybille et les cocons